Portrait : Senseï «Gabi»


Gabriel "Gabi" GANOT - Toac Karaté

Jean-Philippe : Gabi, quelle est ton activité ?

Gabi : Je suis retraité de la Mairie de Toulouse.

JP : Quelles sont tes origines ?

G : Je suis originaire de Castelmourou et de Lavalette près de Beaupuy au nord-est de Toulouse. Je suis un pur Toulousain !!!

JP : Pourquoi pratiques-tu le karaté ?

G : Mes grands frères faisaient du Karaté à Toulouse et à 15 ans, j’ai demandé à ce qu'on m'amène au dojo.

Mes frères m’ont d'ailleurs joué un tour en me disant que lorsque l'on rentrait pour la première fois au dojo il fallait pousser un énorme Kiai au début du cour... Quelle honte ! Mais franche rigolade ....

JP : Tes débuts dans le Karaté ?

G : Je débute donc à 15 ans, mais cela devient plus sérieux en 1973 (20 ans) où je me mets à fond dans la compétition kumité (en envoyant la zouzou !)

JP : Peux-tu nous en dire un peu plus ?

G : Compétition combat dans les années 70, 1/2 finales et finales des championnats régionaux.Les règles étaient différentes «ça castagnait plus et les protections étaient plus légères ». On gagnait par 2 wazari ou 1 ippon. De nos jours nous avons 3 minutes ou un total de 8 points à atteindre. Les combats étaient beaucoup plus explosifs pour marquer un ipon direct, aujourd’hui il y a beaucoup plus d'observations et de tactique en gérant le temps. Vers 35 ans, j’ai arrêté les combats pour m'orienter vers la compétition kata. Je fus plusieurs fois finaliste aux championnats régionaux et 1/2 finaliste au championnat de France.

JP : Quels Clubs as-tu fréquentés ?

G : Tout d'abord le TEC Toulouse Electricité Club au pont des Catalans, puis l’AMTM Toulouse Mirail en 1983 (anciennement l’ ASTM) et enfin le TOAC en 1989 et l'AMTM ainsi que le club du CNES.

JP : Je crois savoir que tu as arbitré…

G : Oui, j’ai été juge Kata, arbitre combat en régional et aussi juge des grades.

JP : Parle-nous de ton parcours de professeur de karaté.

G : Tout d’abord en 1983, à l’AMTM, nous avions une quarantaine d'enfants pour deux professeurs. Puis au CNES en 1986, une trentaine d'adultes. Enfin au TOAC et à l’AMTM depuis 1989 avec une trentaine d’adultes et une dizaine d’enfants ainsi que la préparation aux compétitions kata.

JP : Tu as été Directeur Technique Départemental, explique-nous ce que c’est ?

G : Cela consistait à organiser les compétitions et manifestations sportives, valider les classements, mettre en place les directives nationales, de ligue, et la politique sportive et de développement du département.

JP : Un Karatéka préféré ?

G : Maitre Dominique Valéra et Maitre Taiji Kase que j’ai rencontrés au cours de nombreux stages.

JP : Un Kata préféré ?

G : kanku dai.

JP : Quel est le plat que tu détestes le plus ?

G : Aucun, j'aime tout !

JP : Celui que tu préfères ?

G : le civet de lièvre accompagné d'un bon bourgogne (JP en salive)

JP : Ta musique préférée ?

G : Le blues et rythm&blues année 60-70.

JP : Une autre passion ?

G : La pêche à la truite.

JP : Donne-nous une qualité qui te représente.

G : L’opiniâtreté (Persévérance et acharnement)

JP : Un défaut ?

G : Je suis râleur !

JP : Quelque chose qui t’insupporte ?

G : Le mensonge.

JP : Et pour finir, quelle est ta devise favorite ?

G : « de Castanet à Rabastens !!»

(Pour ceux qui n’ont pas compris, patience…)

#Gabi #GabrielGanot #Toulouse #karatéShotokan #KaratéDô #TOACKaraté #kara #Karaté #karatéka #KaratéModerne #ffkama #ffkada #ffkaraté #kumité #compétition #Compétitioncombat #championnat #TEC #ToulouseElectricitéClub #artsmartiauxToulouseMirail #artsmartiaux #DominiqueValera #ceinturesnoires #arbitrage #entraînement #compétitionsportive #TOAC #dojo #CNES #Kata #jugedesgrades #TaijiKase #kankudai

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square